« Paye ton tattoo artist » : les victimes d’abus dans le monde du tatouage témoignent

Des commentaires déplacés, des baisers forcés, des photos dénudées réalisées sans consentement… Lancé depuis le samedi 19 janvier, le compte Instagram « Paye ton tattoo artist » publie des témoignages de « victimes d’abus et/ou de discrimination lors de session de tatouage ou de piercing », peut-on lire dans la description du compte.

Derrière « Paye ton tattoo artist », il y a une tatoueuse professionnelle, ouvertement lesbienne, qui, en sept ans de carrière, n’a jamais dû faire face à du sexisme ou à de l’homophobie, dit-elle à RTL Girls. Mais vendredi 18 janvier, elle publie dans sa story Instagram quelques notions de bases à ses clientes (comme « votre corps vous appartient » ou « si on vous demande de vous dénuder, vous avez le droit de demander pourquoi ») et en profite pour demander des retours d’expériences aux personnes qui la suivent.

« J’ai été submergée par un ras de marrée de témoignages », raconte cette tatoueuse basée à Paris. Elle parle alors d’un véritable « électrochoc »quant aux abus et discriminations que peuvent subir les femmes dans son milieu. Face aux nombres incessants de messages qui tombent dans sa messagerie personnelle depuis vendredi, elle décide d’ouvrir « Paye ton tattoo artist », influencée par d’autres comptes comme Paye ta gouine, par exemple.

 

https://www.instagram.com/payetontattooartist/