Connaissez-vous le « Moko », le tatouage traditionnel Maori ?

En Nouvelle Zélande de plus en plus de Maoris se tatouent le visage, un art ancestral longtemps mis de côté

Le tatouage ou « Moko » chez les Maoris en Nouvelle Zélande est un art ancestral et lourd de sens.

Au départ, il était effectué à l’aide d’un ciseau en os et d’un petit burin de bois, après incision de la peau, le tatoueur insérait l’encre faite de baies noires. Une pratique anciennement très douloureuse mais extrêmement importante et symbolique dans la culture Maori.

Longtemps interdit en Nouvelle Zélande par le gouvernement, la pratique de tatouage renaît depuis plusieurs années chez les Maoris, sur le corps mais aussi sur le visage, comme ici notre tatoueur Katz.

Chaque tatouage Maori est unique, ce n’est pas un simple design mais plutôt un symbole qui raconte un bout de l’histoire de celui qui le porte

https://youtu.be/QgCZCcOwN3A