La symbolique des tatouages : l’unalome

Dans le bouddhisme pratiqué en Asie du Sud-Est, l’unalome était le symbole que portait l’arhat (celui qui a atteint le nirvana ou la perfection spirituelle) pour montrer qu’il avait suivi avec succès le chemin vers l’illumination. Il est une représentation visuelle du chemin spirituel de l’individu, qui débute au centre de l’unalome, la spirale, et se termine en haut du motif, la ligne droite, lorsqu’il atteint enfin l’éveil.