La symbolique des tatouages : Kewpie

Au début du xx° siècle, les poupées Kewpie étaient très courantes sur les planches de flashs, avant de tomber en désuétude vers 1950. Aujourd’hui, les Kewpies peuvent nous paraître étranges, y compris comme motif de tatouage, mais ces poupées faisaient partie intégrante de la culture populaire à leur époque et, comme beaucoup d’articles en vogue, elles intégrèrent alors la scène de l’encrage. La poupée Kewpie a commencé sa carrière en 1909 en tant que personnage de BD créé par l’Américaine Rose O’Neill (1874-1944) et dans plusieurs publicités. Devenue populaire, elle fut rapidement fabriquée en porcelaine, puis en plastique. Les Kewpies étaient des poupées nues, potelées, à l’air angélique, et leur nom était dérivé de Cupidon, dieu de l’amour souvent représenté sous l’aspect d’un bébé. Les artistes old school déclinèrent la poupée Kewpie en divers personnages, et les anciennes planches de flashs présentent des Kewpies sirènes, cow-boys et même danseuses hawaïennes.